De la religion verte

Arthur Schopenhauer disait de la religion qu’elle « […] a tout pour elle: révélation, écritures, miracles, prophéties, appui des gouvernements, le premier rang partout comme il convient à la vérité, l'adhésion et le respect de tout le monde, des milliers de temples où elle est prêchée et où l'on célèbre ses cérémonies, des corps sacerdotaux assermentés,... Lire la Suite →

Publicités

De vieilles dindes

Voici donc que se termine l’année 2018 dont je n’oserais dire qu’elle le fait gentiment mais tout bien considéré mon avis sur la question n’a aucune importance : elle se termine, point ! Du reste, elle ne nous a pas demandé notre avis, l’année, donc je ne vois pas bien pourquoi nous nous en formaliserions dans la... Lire la Suite →

Des mollusques

Je vais vous faire une confidence : je me fiche éperdument de la société dans laquelle je vis. Je l’observe, je l’étudie, je la dissèque et la décortique, c’est vrai, mais je le fais uniquement parce que ça me procure plaisir et amusement. Pensez-vous que le médecin traitant des pauvres hères bouffés de l’intérieur par le... Lire la Suite →

La banalité du mâle

Les progressistes n’aiment pas les hommes, du moins ils n’ont aucune confiance en eux et leur génie créateur. C’est pourtant ce dernier qui a permis à l’humanité d’évoluer au point de maîtriser son environnement à un point tel qu’il pourrait aisément s’adapter aux pires conditions – conditions dont l’homme est paradoxalement en partie responsable, il... Lire la Suite →

Le complexe du Bonobo

Les plus cultivés d’entre vous auront certainement déjà entendu parler du « Complexe du chimpanzé ». Les autres, surtout s’ils ne sont pas bédéphiles, seront ravis d’apprendre qu’il s’agit du titre d’une fabuleuse trilogie du scénariste Richard Marazano et du dessinateur Jean-Michel Ponzio, parue chez Dargaud en 2007 et 2008 et dont je vous conseille la lecture... Lire la Suite →

Des mots et des maux

Il est des livres définitifs, non pas parce qu’ils établissent une vérité indépassable mais parce qu’ils confinent au sublime parce qu’ils offrent au lecteur la possibilité de dépasser, largement, le cadre des sujets traités. Ils permettent d’établir un pont entre les choses, les faits et les idées exposés ; ce sont des médiums entre ce notre... Lire la Suite →

Peu importe le tyran, pourvu qu’on ait l’ivresse!

Or donc, les Belges ont voté ce dimanche 14 octobre 2018 pour se donner des maîtres à la tête des communes ainsi que de leurs provinces. Quelques étrangers, ressortissants de l’Union européenne, se sont joints à la mascarade qu’un ami très cher et Français qualifiait ce matin de « sodocratie ». J’aime ce néologisme et je lui... Lire la Suite →

Mais vous m’insultez, Monsieur?

Tout bon libertarien se fait traiter de facho à intervalle régulier, c’est dans l’ordre des choses. Harpailler le libertarien de la sorte est foncièrement idiot et prête généralement à rire, je n’ai d’ailleurs pas la moindre envie de vous entretenir de ce sujet tant il est vrai qu’il est nécessaire de laisser les ignares déverser... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :