L’Etat des cons

Je suis un éternel étudiant de la chose humaine, du fond de sa psyché jusqu’aux constructions les plus complexes l’être humain est un sujet fascinant car complexe. Pas vraiment compliqué en réalité, mais complexe. Il est tout et son contraire, il est capable du meilleur comme du pire et même dans le pire, c’est le... Lire la suite →

Publicités

Méfions-nous de la nullité !

On peut lire dans la presse des titres édifiants qui commencent invariablement par : « Les Français … » et se poursuivent en général par des banalités affligeantes. La seule formulation qui pourrait me faire encore plus sortir de mes gonds, si cela était possible, c’est l’immonde « Non, … » qui est d’une bêtise insondable en plus d’être moche... Lire la suite →

Ils nous auront par l’argent

Je viens de terminer un livre que je vous recommande chaudement pour quand vous aurez fini de digérer votre dernier cuissot de bébé communiste : il s’agit de « L’Apparition d’instruments limitant la concurrence fiscale dommageable » (Charles-Eloi Gerval, Éditions universitaires européennes, Saarbrücken, 2016). Issu d’un mémoire de Master, ce livre se présente comme un guide... Lire la suite →

Des armes!

Il est quelques sujets de société, sur lesquels une majorité affichant fièrement son attachement à l’immense supériorité intellectuelle de l’être humain sur l’Américain aime à disserter en enfilant les perles de son ignorance et de ses préjugés, parmi lesquels se trouvent les armes. De préférence à feu. J’ai entendu discourir des quidams sur les bienfaits... Lire la suite →

Meurs, chien d’infidèle !

Vous le savez bien : Nord n’est pas persuadé que nous (l’humanité et tout ce qui l’entoure) ne sommes pas des personnages de roman, que nous existons vraiment. Il faut dire que Nord n’aime pas beaucoup son histoire et aimerait bien rencontrer l’écrivain tout-puissant pour lui en toucher deux mots. Oui, j’aime le théâtre, j’aime la... Lire la suite →

Il est de très vieux renards

  Je venais de refermer le sublime « Quatrevingt-Treize » (selon la graphie voulue par l'auteur, nous dit Wikipédia) de l’immense Victor et, l’œil encore humide d’une émotion rare causée par un style depuis longtemps réprouvé, je songeais à me replonger dans l’étude de la Révolution de 1789 qui fut l’une de mes passions de jeune universitaire,... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :